Culture, Faire plaisir

Théâtre – DIVORCER, POUR LE MEILLEUR ET POUR LE… RIRE !

« Libérée, délivrée, je ne mentirai plus jamais. Libérée, délivrée, c’est décidé, je m’en vais ». Il n’y a pas que la Reine des Neiges qui décide de prendre de la hauteur et de reconstruire sa vie différemment. Chez un couple, se marier est une étape. Avoir des enfants en est une autre, tout comme divorcer.

Se séparer n’est pas forcément synonyme de drame ou de guerre d’intérêt.

Parents de trois enfants, Julie et Lucas en sont l’exemple parfait. Quoique !

C’était avant d’en connaître les réelles déconvenues. Une désunion qui va vite devenir une désillusion. Car, vouloir retrouver sa liberté a un prix. Celui du bonheur certes, mais pas que ! Le divorce de ce couple parfait en apparence, qui avec les années, s’est éloigné, va avoir un effet boomerang. Une bonne dispute ne va pas suffire à mettre les choses au clair. Pas encore officiellement séparés, leur cohabitation devient pesante. Alors, tous les coups bas sont permis pour « emmerder » l’autre. Reproches, fausses excuses, mauvaise foi, appartement délimité et séparé en deux. Bienvenue à OK Corral Land pour un règlement de « comptes partie ».

Au fait, on divorce, mais à l’amiable ? On prend 1 ou 2 avocats ? Les meubles, qui prend quoi ? C’est 50 / 50 ? Les enfants, c’est en garde alternée ? Côté séduction, plaît-on encore ? Retrouver l’âme sœur les déstabilise, car ils ne savent plus comment faire. Finalement, n’était-ce pas mieux quand on était ensemble ? Non pas ! Pour sûr, le mariage c’est génial, mais le plus beau, c’est le divorce !

« Libéréeee divorcéeee », une comédie divertissante très actuelle sur le couple moderne de Sophie Depooter et Sacha Judaszko. Une bouffée d’air frais plaisante et interactive sur le ton de l’humour, interprétée avec brio par deux partenaires de scène dynamiques et complices (en alternance Aurélie Colin, Laetitia Giorda,Bénédicte Bourel, Anne-Sophie Level, Nicolas Ragni, Julien Roullé Neuville, Cédric Weber, Jonathan Dos Santos ) qui, après 1H30, font prendre conscience qu’il faut soigner son divorce comme son mariage. Alors, convaincus ? Défenseur des noces conjugales ou nouvel adepte de la séparation de corps ?

Comédiens ( en alternance

Daphné Victor

PHOTO : CHAKHARA CHEA