Culture, Faire plaisir

Spectacle – ZIZE, LA DIVA MARSEILLAISE

Mais qu’ont-ils donc ? Les comiques pittoresques transformistes n’ont jamais eu autant le vent en pourpre. La fin de la chronique de Catherine et Liliane sur Canal+ a laissé place à d’autres personnages caricaturaux. Zize, Denise et Marie-Thérèse Porchet. Toutes aussi déjantées, au caractère bien trempé accapare le devant des scènes parisiennes pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques et on ne va pas s’en plaindre.

Mais parmi elles, il faut reconnaître que Zize, la blonde marseillaise, mi juive, mi-iranienne, n’a pas son pareil. C’est la Marilyn des temps modernes. Une blonde pulpeuse et sulfureuse, féminine à souhait, aux allures mi-cagole, mi-bourgeoise. Bref, un phénomène à elle toute seule ! Aujourd’hui, celle qui fait résonner l’accent de la cité Phocéenne est toute excitée. Et pour cause, elle marie Paulo, son fils aîné. Souhaitant faire de cet événement une journée mémorable, l’extravagante « jobastre » (ndlr : personne un peu folle prenant des risques) décide de prendre les choses en main. Tout doit être parfait même si le choix de sa future belle-fille ne la comble pas de joie et est loin de représenter la femme idéale qu’elle espérait. Eh oui, alors qu’elle aurait préféré le savoir gay, son fils va épouser … une suédoise, qui plus est « une chieuse et une emmerdeuse ». Il faudra bien faire avec, car  sa mère est pire. C’est, « une sorcière des sorcières », une femme « trop blonde, trop maquillée, vulgaire et boudinée qui a sorti toute la ‘joncaille ‘ ».

Elle a déjà tout planifié avec une wedding planner, même la déco! Oh malheur ! On ne touche pas à la déco, ça c’est l’affaire de « Zize, la Michèle Ange de Marseille !» Face à ces « culs cousus » l’ex- Miss Marseille 1974, qui est toujours sur « son 51 » et qui connaît les codes de l’élégance, va pimenter les choses en jacassant, râlant, critiquant avec le bagout qui fait son charme, le tout, au son du chant des cigales. Zize ne serait pas Zize si elle ne se mêlait pas de tout en y ajoutant huile et aromates.  Avec elle, « les sardines » n’ont qu’à bien se tenir, n’en déplaise à Patrick Sébastien.

« Zize Dupanier» est un personnage fantaisiste et excentrique au tempérament de feu, mais très attachant, plein de tendresse et de bienveillance, imaginé et créé par Jean-Louis Naitanamis, alias Thierry Wilson (ex-mari de la légendaire meneuse de revue Coccinelle). Pendant plus d’une heure, son mordant, sa folie, son verbe vinaigré enchaînent des situations hilarantes et rocambolesques. Pas de doute. La bouillabaisse réussit à Zize qui est très très en forme dans ce seul en scène rythmé, sur fond d’effluves de Shalimar de Guerlain, mis en scène par José Gil –

Daphné  Victor

Crédit photos : DR

Tagged