Culture, Faire plaisir

Spectacle – LA GRANDE PETITE MIREILLE

Le Talent ne se mesure pas à la taille…

Connaissez-vous cette chanson de Mireille « Quand un Vicomte rencontre un autre Vicomte que se racontent-ils ? … des histoires de Vicomte »; Quand Marie-Charlotte Leclaire rencontre Hervé Devolder  que se racontent-ils ?… Des histoires de Mireille !!! Ainsi va renaître, pour notre plus grand plaisir, ce personnage extraordinaire et particulier qu’était Mireille.

Dans un décor sobre – un piano à queue, un porte manteau et une petite table -nous allons plonger avec délice dans ce spectacle concocté à trois mains.

Depuis une semaine un directeur de casting fait passer des auditions pour trouver celle qui campera Dalida. Fin de journée, une dernière candidate qui devait venir la veille, se présente. Il lui demande de chanter « Gigi Amoroso » : désastre. Il lui demande si elle sait jouer du piano : surprise ! Elle en joue et pas mal du tout. Il lui donne des partitions à déchiffrer, elle commence à chanter, et petit à petit une évidence lui apparaît « Si je cherchais une Mireille, je ne chercherais plus ». Pris d’un réel enthousiasme il va à travers cette candidate – qui ne connaît pas Mireille – retracer le parcours de cette artiste qui était peut-être petite par la taille, mais tellement grande par le talent.

Ce spectacle est magistralement interprété, dans une belle complicité,  par trois comédiens aussi talentueux dans l’art du piano, du chant et de la comédie.

 

Hervé Devolder en alternance avec Cyril Romoli tiennent avec brio le rôle du directeur de casting, mais bien d’autres aussi  tels celui de Claude Dauphin – André Girard un célèbre graphiste – Maurice Chevalier – Henri Salvador – Jean Sablon…

Adrien Biry-Vicente n’est pas en reste : il campe à merveille Jean Nohain, le fidèle compositeur de Mireille, mais aussi un Yves Montand plus vrai que nature dans la gestuelle et la voix, un jeune groom,  une étonnante Françoise Hardy, la femme (hilarant) d’un douanier belge.

On découvrira pour ceux qui ne les connaissaient pas, certains pans de vie de Mireille : elle aurait pu faire une brillante carrière lorsqu’elle fut appelée pour une comédie musicale à New York. Mais elle reviendra en France quand elle apprendra que la chanson «Couchés dans le foin» est chantée par « le Tout Paris » !

Elle sillonnera la France de Vesoul à Périgueux, allant jusqu’à Charleroi. Elle chantera même pour des publicités pour que Renault et les Galeries Lafayette.

Le spectacle est « truffé » de scènes drôles, particulièrement celle qui nous ramène au célèbre « Petit conservatoire de la Chanson » qu’elle créa où on assiste, entre autre, à l’audition d’un Yves Duteil timide,  d’ un Alain Souchon à peine audible, d’un Pierre Vassilu à la guitare dont les chansons sont un peu crues….- et qu’elle  n’hésite pas à renvoyer à la case départ.

A un certain Monsieur Garnier « de continuer de chanter dans sa salle de bains » – ou à une certaine Claudine vendeuse « ne perdez pas votre emploi »

Hervé Devolder opte pour une mise en scène dynamique, les scènes s’enchaînant avec une fluidité rythmée.

Les lumières « chaudes » de Denis Koransky ainsi que les costumes d’époque de Jean-Daniel Vuillermoz apportent une touche supplémentaire importante.

On quitte le  théâtre sous le charme,  joyeux, se remémorant et fredonnant ces chansons qui n’ont que faire du temps ! Un excellent anti-stress à user et même à en abuser sans risque, si ce n’est celui de vouloir revenir voir ce spectacle encore et encore…

A ne manquer sous aucun prétexte ! Le plaisir vous attend !

Spectacle musical de Marie-Charlotte Leclaire et Hervé Devolder – Musiques de MIREILLE  – Lumières : Denis Koransky – Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz/ Mise en scène : Hervé Devolder assisté de Jean-Baptiste Darosey

Avec : Marie-Charlotte Leclaire – Adrien Biry-Vicente – Hervé Devolder ou Cyril Romoli

Mise à jour : A partir du 13 juin 2019, le spectacle se jouera du mardi au samedi à 20H30.

Yolande Valentin

Crédit photos : J.Stey

Tagged