Culture, Faire plaisir

Théâtre – NOEMIE DE LATTRE, UNE FEMINISTE EN TALONS AIGUILLES

Attentions messieurs. Noémie de Lattre annonce la couleur dès son entrée sur scène. Elle est féministe et féminine. Eh oui ! Mais n’allez pas croire qu’elle est revendicatrice et revancharde pour autant. Que nenni ! En femme engagée, elle défend la cause des femmes, en robe satin échancrée, laissant entrevoir un décolleté plongeant sur des faux seins que la quadra assume pleinement, le tout réhaussé sur 14 centimètres de talons. Beyoncé n’a qu’à bien se tenir !

Noémie est dans la place. Pourquoi le masculin l’emporterait toujours sur le féminin ? Face à cette question, elle revendique haut et fort la parité hommes/femmes.

Au placard le « maman gâteau, papa boulot ». Exit possession et domination. Arrêtons les stéréotypes ! Serait-elle rêveuse la féministe ? Non pas ! Les femmes ont énormément évolué. Les hommes ont dû s’adapter.

Par contre et pour sûr, Noémie est un spécimen. Elle casse les codes et chamboule la morale en souhaitant faire prendre conscience de la gravité du système. C’est elle qui a raison. C’est une urgente nécessité. Ici aussi on a envie de dire « Plus jamais ça » !

Alors, sans langue de bois, elle soulève des questions existentielles, que ce soit habillée ou en tenue d’Eve cachée par des plumes. Elle pointe du doigt des évidences, évoque sans tabou la sexualité, le plaisir et le désir assumé des femmes en orchestrant avec maestria un cours sur le clitoris, parle du cliché réducteur dans les publicités rabaissant la femme à l’état de nunuche, informe sur la charge mentale (l’homme aide aux tâches ménagères alors que les responsabilités reviennent de facto aux femmes), ose parler des règles et de leurs contraintes, de la grossesse, des violences obstétricales …

Alors, Messieurs, entendez-le et comprenez-le une fois pour toute. Être une femme, c’est parfois chiant. C’est pourquoi nous devons être solidaires. Et puis, n’y a-t-il pas dans chacun de nous une part de féminin et de masculin ? Vous aussi, vous avez le droit d’être féministe. Ce n’est pas une maladie. C’est une lutte comme une autre pour l’égalité des sexes, qui est plus que jamais nécessaire, aux vues de la manière dont les femmes sont traitées de par le monde.

Alors oui, Vive le 8 mars !

Finissons-en avec le sexisme et la misogynie. Vive le girl power en porte-jarretelle !

« Féministe pour homme », un échange vrai tant glamour qu’ironique sur les conditions de la femme dans le monde, un manifeste féministe écrit avec précision pour toutes les femmes, pour tous les hommes, brillamment interprété par Noémie de Lattre qui se met littéralement à nue. Et ce n’est rien de le dire … Un stand up mis en scène dans un esprit cabaret par Noémie de Lattre, en collaboration avec 38 artistes et l’aide précieuse de Grégoire Gouby, SDD Alexandra Henry.

Photos : Karine Letellier

 

Daphné Victor

 

 

Tagged