Culture, Faire plaisir

Théâtre – CONFESSION AMOUREUSE SOUS PERIDURALE

Sa grossesse arrive à son terme. Salomé Boutboul est sur le point d’accoucher. Problème. Elle se retrouve seule pour ce qui va être le plus beau jour de sa vie : le futur père, pilote de ligne, se trouve au Pérou, à 15 heures de vol de l’hôpital et sa famille n’est au courant  de rien concernant  sa future maternité. Autant dire que ses nerfs sont à vifs. Découvrir que la sage-femme, qui va l’aider à donner naissance à son premier enfant, est un homme ne va rien arranger. La situation vire à la crise de nerfs, pire encore lorsqu’elle reconnait qu’il s’agit de son ex Hugo, son amour de jeunesse. Cauchemardesques ou heureuses coïncidences que ces retrouvailles !

Pourquoi le passé vient-il la rattraper si soudainement ? Et surtout que faire, car elle n’a jamais cessé de l’aimer ? Le travail ayant commencé, Salomé ne peut plus reculer. Elle n’a pas d’autre choix que d’être accouchée par celui qu’elle a quitté cinq ans plus tôt parce qu’il était immature et sans aucun projet de vie. Les aveux et les confidences qu’ils vont se faire vont alors subitement changer le cours des choses…

« Accouchement sous-ex », une comédie sentimentale très agréable, fraîche et entraînante à la sauce boulettes d’Emilie Ridart, qui prouve que rien n’est perdu quand tout semble démontrer le contraire. Et non, « Les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal » ! Cette pièce en est la preuve !

Mise en scène par Luq Hamett et interprétée avec justesse par Romain Thunin et Emmanuelle Boidron qui confirme une fois de plus qu’il y a bien une vie après « Navarro ». Elle évolue sur scène et ça lui va bien.

De là où il est, Roger Hanin doit être fier !

Daphné Victor

 

Tagged