Culture, Faire plaisir

ANDRE-PHILIPPE GAGNON FAIT SON GRAND RETOUR !

Il n’est pas qu’un simple imitateur.

C’est un véritable performer, un showman qui s’approprie la voix des artistes en offrant à chaque fois des prouesses vocales incroyables. Pendant 90 minutes, il enchaîne timbres, tessitures et élocutions ; un festival d’une soixantaine de modulations vocales sur les 1000 à son actif. Une fois de plus, la voix de l’enchantement nous prouve toute l’étendue de son talent et fût révélé au festival « Juste pour Rire » en parodiant les voix des 18 chanteurs qui ont participé au titre « We are the world » is back ! Et c’est tant mieux. Il revient sur la scène internationale et c’est d’abord par Paris, « le New York de l’Europe » comme il l’appelle, qu’il entame sa tournée ; une façon de renouer avec le public et de roder son spectacle qui sollicite la mémoire musicale et son histoire. Le contenu ?

Accompagné par 6 musiciens, il nous fait revivre la pop, le disco jusqu’à la variété d’aujourd’hui. Il revisite les standards des chanteurs des Années 50 comme Elvis Presley, ceux des crooneurs tels que Frank Sinatra, Dean Martin, sans oublier les incontournables reprises de Joe Cooker, Barry White. Côté français, hommage est fait à Charles Aznavour et Johnny Hallyday. Dans les nouvelles voix, André-Philippe Gagnon surprend avec celles de Christophe Maé, Calogero et Bénabar. Il passe d’une voix à une autre avec une dextérité déconcertante et admirative, tout en s’amusant, devant un public éclectique et enthousiaste qui lui a réservé une standing ovation hautement méritée.

Dans ce show millimétré – animé en première partie –  par l’auteur compositeur interprète de talent Marc Fichel, chanteur à texte, poète des temps modernes, directeur-export le jour au Marché de Rungis et chanteur mélodiste le soir – le canadien, dont le nom pour certains ferait penser à un trio de jazz, nous offre du grand art « Celui de l’illusion parfaite. »

Pour le Casino de Paris, c’est trop tard mais…

Dates et autres informations sur www.mkd-production.com

Daphné Victor

 

Photos © Christophe Pasquet