Culture, Faire plaisir

Au secours, docteur !

Denise est une femme quelque peu exubérante et envahissante. Dernière son tailleur chic et sa coiffure perruquée, se cache une malade imaginaire, qui a eu tous les syndromes du monde. L’hypocondriaque compulsive qu’elle est ne sort jamais sans Doliprane, Efferalgan « cocaïné », Viagra, Smecta….

La célibataire quinqua est une véritable pharmacie ambulante. Prévoyante Denise ? Simplement atteinte de folie contagieuse. Interdite d’officine, celle dont la carte vitale est bloquée passe le plus clair de son temps depuis trois ans dans la salle d’attente des urgences où officie son gynécologue. Alors, en attendant son tour, celle qui rêve du prince charmant depuis toute petite, s’épanche. Tout y passe : son ex, les régimes, Jacky son vers solitaire, la tolérance, l’homosexualité, l’homophobie, la religion, le racisme, les sites de rencontres, le sexe…C’est grave docteur ? Non, le seul risque de contagion est d’attraper la « fou rirenionite » aigüe.

« Denise, incontrôlable ! », prend la température « dans un seul en scène » où la dérision et l’humour sont rois. Mais pas que. Certes, sa voix est haut perchée comme celle de Catherine (Duo Catherine et Liliane sur Canal+), certes, certaines de ses intonations sont similaires à celles de sa marraine de cœur Chantal Ladesou, mais « Denise » c’est beaucoup plus qu’une caricature attachiante atteinte de la vache folle. C’est un personnage haut en couleur touchant. Une fois le masque tombé, c’est l’histoire vraie d’une personne qu’elle nous livre, c’est son histoire. Celle de quelqu’un mal dans sa peau qui décide de subir une gastrectomie. Mais l’intervention ne se déroule pas comme souhaitée. Résultats ? Une maladie grave pour une hospitalisation de trois ans pour qui l’urgence de la vie est devenue celle de profiter.

Alors, Carpe Diem. Réalisez vos rêves !

 

Daphné Victor

© Thomas Braut  et Alexis Lacombrade